» Italie » Florence » Les 20 principaux sites touristiques de Florence

Si l’on commence à parler des sites touristiques de Florence, il est très difficile de s’arrêter. Cette ville, berceau de la Renaissance, possède les plus grands trésors de l’humanité, inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et qui nous sont familiers depuis les manuels scolaires. Nous n’avons pas pu en choisir 10, alors voici 20 des sites les plus importants de la capitale toscane. N’oubliez pas : Florence est une ville touristique très populaire, les hôtels à Florence doivent donc être réservés au moins 1,5-2 mois avant votre voyage. Pour ce faire, cliquez ici.

Florence : choisir un hôtel

Cathédrale de Florence et Piazza del Duomo

Le cœur de Florence est son ancienne place centrale, le Duomo. Plusieurs sites majeurs que tout voyageur à Florence se doit de voir se dressent ici de manière compacte :

  • Cathédrale Duomo ou Santa Maria del Fiore
  • Le Campanile de Giotto
  • Baptistère San Giovanni
  • Musée de l’Opéra du Dôme
  • Crypte de Santa Reparata

Ceux qui viennent à Florence pour une journée ou même quelques heures peuvent se rendre en toute sécurité sur cette place. Les chefs-d’œuvre et les impressions suffisent amplement. Ce court laps de temps ne doit pas être gaspillé en files d’attente. Achetez en ligne à l’avance un billet combiné pour tous ces sites avec une visite de la cathédrale (vous pouvez le faire sur ce lien), et une journée inoubliable avec une montée au Campanile, une visite du dôme et une descente dans la crypte de la cathédrale sera dans votre poche. C’est une très bonne affaire !

Prix des billets :

  • Pass Brunelleschi unique pour tous les visiteurs à partir de 14 ans – 30 €, 7-13 ans – 12 €.
  • Pass Giotto sans coupole pour 20 €, 7 € pour les enfants
  • Pass Ghiberti sans dôme ni campanile – 15 € et 5 € (avec visite guidée du baptistère et du musée, réserver ici)

Cathédrale de Santa Maria del Fiore

La création d’une basilique capable d’accueillir la population d’une ville entière n’a pas été une mince affaire. La conception de la coupole octogonale a été particulièrement difficile. Aujourd’hui, cette ingénieuse structure d’ingénierie porte le nom de son architecte, le dôme de Brunelleschi. À l’intérieur de la cathédrale, ne manquez pas d’observer l’ancienne horloge d’Uccello : son cadran est divisé en 24 heures, et l’unique aiguille se déplace en sens inverse.

La visite de la cathédrale est gratuite. Mais elle est beaucoup plus intéressante avec une visite guidée. Vous pouvez réserver une visite guidée individuelle de la cathédrale ici. Vous pouvez également vous munir d'un audioguide.

Tous les visiteurs de la cathédrale ne pourront pas monter sous le dôme. Vous devrez gravir 463 marches et il n’y a pas d’ascenseur à l’intérieur de la cathédrale. Si vous êtes prêt à relever ce défi, assurez-vous que votre billet inclut l’accès au dôme. Vous pouvez l'acheter ici.

Le Campanile de Giotto

Le Campanile de Giotto

Le campanile de l’ensemble cathédral de Florence a été réalisé par plusieurs architectes pendant un siècle et demi et porte le nom de l’auteur du projet, Giotto di Bondone. Il n’a réussi à ériger que l’étage inférieur du campanile, qu’il a décoré de bas-reliefs hexagonaux du plus bel effet. La tour atteint une hauteur de 85 mètres, et son sommet est doté d’une plate-forme d’observation. L’ascension en vaut la peine : la vue sur la ville est spectaculaire. Mais il vaut mieux savoir à l’avance qu’il n’y a pas d’ascenseurs et qu’il y a 414 marches.

Baptistère San Giovanni

Le baptistère dédié à Jean-Baptiste, a été construit sur la piazza Duomo le tout premier, mais s’inscrit également dans un ensemble architectural unifié. La voûte de la coupole est ornée de mosaïques de style byzantin représentant le Jugement dernier. Il convient de mentionner tout particulièrement les portes du baptistère : la porte Sud, la porte Nord et la porte Est dorée, également appelées « portes du Paradis ». 

Musée de l’Opéra du Dôme

C’est l’accord final de la place de la Cathédrale. Le musée raconte l’histoire de l’ensemble du Duomo. De nombreuses œuvres d’art et détails extérieurs du complexe de la cathédrale ont été transférés dans la collection du musée : La Pieta Bandini de Michel-Ange, la Marie-Madeleine de Donatello représentée en vieil ermite, les « Portes du Paradis » originales du Baptistère et les bas-reliefs des murs du Campanile.

Galerie des Offices

La plus grande collection d’art d’Italie se trouve dans un palais toscan en forme de U sur trois étages. La Galerie des Offices est une attraction importante de Florence, mais sa visite prend beaucoup de temps. La première fois, il vaut la peine de se concentrer sur les principaux chefs-d’œuvre :

  • La Madone Ognissanti de Giotto.
  • La « Naissance de Vénus » et le « Printemps » de Botticelli
  • L’Annonciation de Léonard de Vinci.
  • La « Madone et la joue » de Raphaël
  • La « Vénus d’Urbino » du Titien
  • Le « Bacchus » du Caravage

» LIRE AUSSIGALERIE DES OFFICES : PEINTURES CÉLÈBRES ET CONSEILS POUR LA VISITE

Prix du billet : 12 €, mais les files d’attente à la billetterie sont terribles, surtout en haute saison. L’administration du musée recommande de réserver les billets à l’avance en fonction de l’heure de la visite. Nous sommes d’accord, il vaut mieux payer un peu plus cher, mais passer plus de temps à l’intérieur. Les billets avec audioguide peuvent être achetés sur ce lien.

Galerie de l’Académie

Cette galerie servait à l’origine de collection d’outils pédagogiques pour les étudiants de la première académie d’art d’Europe. Les futurs artistes apprenaient à partir d’exemples exceptionnels de peinture et de sculpture. La collection de la galerie s’est agrandie et a finalement été ouverte au public.

Tout le monde connaît la célèbre œuvre de Michel-Ange exposée au musée : il s’agit de la sculpture en marbre de David, considérée comme le chef-d’œuvre le plus important de la Renaissance. Le sculpteur s’est délibérément donné du mal avec l’anatomie et les proportions de la figure afin d’obtenir une expressivité maximale. Un guide vous aidera à voir et à comprendre les autres belles créations lors de la visite thématique de la galerie (réservez ici).

Prix du billet : 12 €, vous pouvez réserver votre passage sans faire la queue sur ce lien.

Palais Pitti

Ce palais a été la résidence de trois dynasties régnantes, mais a gardé le nom de son premier propriétaire jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui, il est divisé en cinq musées. Au premier étage se trouvent le Trésor des Grands Ducs et le Musée des Icônes Orthodoxes : Le Trésor des Grands Ducs et le Musée des Icônes Orthodoxes (avec la Chapelle Palatine), la Galerie Palatine et les Appartements Impériaux. Au deuxième étage se trouvent la galerie d’art moderne et le musée du costume et de la mode.

Des tableaux uniques de Raphaël, Titien, Van Dyck, Rubens, Murillo sont accrochés sans aucun regroupement chronologique – presque dans le même ordre que sous les ducs. Outre les peintures, vous pourrez admirer les intérieurs du palais, qui sont restés inchangés depuis les XVIIe et XIXe siècles, ainsi que la collection d’argenterie de Laurent de Médicis.

Prix du billet : 10 € (billet avec entrée sans file d'attente vendu ici), billet combiné avec la visite des jardins de Boboli : 14 €.

Nous vous recommandons de choisir le billet le plus combiné : Palais Pitti, Jardins Boboli et Galerie des Offices avec un seul billet ici, la même chose plus la Galleria dell’Accademia, réservez ici.

Jardins de Boboli

Les jardins de Boboli, qui jouxtent le Palazzo Pitti, vous enchanteront avec des vues qui semblent avoir été peintes par des peintres de la Renaissance. La composition architecturale et paysagère du parc à l’italienne comprend un amphithéâtre, des terrasses interminables, des sentiers, des labyrinthes et des sculptures. Et que de fontaines ! Les grands réservoirs de l’Océan et de Neptune avec un trident font écho à la fontaine de Bacchus sur une tortue et à un bassin décoré de singes en bronze. En se promenant dans le parc, on peut se rendre au château des chevaliers, qui abrite aujourd’hui un musée de la porcelaine.

Prix du billet : 6 €. Afin de ne pas simplement se promener dans les jardins, mais de se plonger dans l’histoire fascinante de ce lieu, nous vous recommandons de suivre cette visite guidée.

Pont Ponte Vecchio

Le vieux pont (Ponte Vecchio) a un aspect très inhabituel et attire invariablement tous les visiteurs de la ville. Il ressemble davantage à une rue au-dessus de l’eau qu’à un pont au sens habituel du terme. Les maisons qui s’y trouvent ressemblent à des nids d’hirondelles.

Les galeries couvertes du Ponte Vecchio ont été créées au XIVe siècle pour permettre à la famille ducale des Médicis de passer en toute sécurité d’un côté à l’autre. Ce chemin s’appelle le corridor de Vasari, et en dessous, directement sur le pont, se trouvaient les boucheries. Aujourd’hui, ces salles authentiques abritent des bijouteries et des boutiques de souvenirs. Au centre de la structure se trouve un espace ouvert avec une vue sur le fleuve et un buste de Benvenuto Cellini. Le couloir de Vasari est temporairement fermé aux visiteurs, mais nous espérons qu’il restera ouvert.

Basilique de Santa Croce

L’église franciscaine de la Sainte-Croix, de style gothique, est une visite incontournable à Florence. C’est la plus grande basilique franciscaine du monde. La façade, rénovée au XIXe siècle, est curieusement couronnée d’une étoile de David. Modeste à l’extérieur, la basilique semble plus grande à l’intérieur et est stupéfiante par la richesse des fresques et des sculptures de Donatello, Vasari, Giotto et Gaddi. Malheureusement, la « Crucifixion » de Cimabue a failli disparaître lors de l’inondation de 1966, mais même endommagée, elle est exposée au public.

Dans les murs de la basilique sont enterrés de grands Italiens, dont Galilée, Michel-Ange, Machiavel, Rossini.

Coût des billets : 8 €, gratuit pour les enfants de moins de 18 ans accompagnés de leurs parents. Audioguide : 4 €. La visite peut être réservée ici, le billet est inclus dans le prix.

Palazzo Vecchio

Le Palazzo Vecchio, ou Vieux Palais, avec sa couronne crénelée, ressemble davantage à un château, et la tour de l’horloge du palais est le deuxième bâtiment le plus nettement vertical de Florence après le Campanile. Au Moyen Âge, ce bâtiment imposant abritait l’hôtel de ville, puis le palais des ducs. Les neuf armoiries des guildes décorent la façade et sont en même temps des symboles du pouvoir de la république florentine. Le conseil municipal s’y réunit encore aujourd’hui, mais il y a aussi un musée à l’intérieur. Vous pouvez voir les salles des Médicis, pleines de peintures de la Renaissance, en particulier de nombreuses peintures de Vasari dans ce palais. L’escalade du mur de la forteresse et de la tour Arnolfo pourrait également vous intéresser.

Prix du billet : visite du musée – 10 €, ascension de la tour – 10 € supplémentaires. Gratuit pour les enfants de moins de 18 ans. Les files d’attente au Palazzo Vecchio peuvent durer une heure ou deux. Mais nous avons trouvé des billets pour vous en ligne : voici un billet avec un guide vidéo et l’ascension de la tour (seulement 22 €), et ici vous pouvez réserver une visite des salles fermées du palais, où les touristes ordinaires ne sont pas admis.

Sur l’une des pierres du palais est gravé le profil d’un homme. On pense qu’il s’agit d’une œuvre de Michel-Ange, mais dans quel but ? Votre guide vous en parlera lors d'une visite privée.

Loggia Lanzi

À côté du Palazzo Vecchio, la Loggia Lanzi, souvent appelée, après la place, Loggia della Signoria, mérite d’être vue. Cette galerie ouverte était autrefois nécessaire pour séparer les dignitaires de la ville de la foule. La Loggia est aujourd’hui un musée en plein air gratuit et accessible à tous les passants. Des œuvres sculpturales originales y sont exposées. Bien sûr, c’est un hasard, mais les noms des sculptures sont comme tirés d’une chronique criminelle : « L’enlèvement des Sabines », « Persée avec la tête de Méduse », « Ménélas avec le corps de Patrocle ».

Église de Santa Maria Novella

Santa Maria Novella se distingue des autres basiliques de Florence par sa façade ornée de marbre de Carrare blanc et vert. Selon Boccace, c’est ici que commence l’intrigue du Décaméron. Les vitraux et l’autel principal, qui représente une mini-copie de la cathédrale de Santa Maria del Fiore, méritent d’être signalés. À gauche de l’autel se trouve la Crucifixion de Brunelleschi. Il est difficile de croire qu’elle est en bois, tant Jésus sur la croix semble réaliste.

Prix du billet : 7,50 €, pour les enfants de 11 à 18 ans 6 €. Réservez votre billet avec un guide vidéo sur ce lien.

Piazza Michelangelo

On dit qu’on ne peut apprécier la beauté d’une ville sans la voir d’en haut. La terrasse d’observation de la Piazza Michelangelo présente Florence sous le meilleur angle possible. D’ici, vous pouvez voir tous les sites importants. Si vous doutez de vos connaissances, un guide vous montrera (vous pouvez réserver une visite panoramique de Florence ici).

La place elle-même est ornée d’un monument en l’honneur de Michelangelo Buonarotti – une réplique en bronze du David, au pied de laquelle se trouvent des copies de statues allégoriques : Matin, Jour, Soir, Nuit. Le David original se trouve dans la galerie de l’Académie.

Musée du Bargello

Le Bargello est un autre palais de Florence qui mérite d’être visité. Il ne s’agit pas des exquises chambres ducales, mais d’un sévère bastion de la justice et d’anciennes casemates de prison. Après l’abolition des exécutions au XVIIe siècle, le musée national de Florence a été aménagé ici. Son principal trésor est la collection de sculptures de Donatello, Michel-Ange, Verrocchio, Cellini, conservées non seulement dans les salles du palais, mais aussi dans la Loggia de la cour. On y trouve également une riche collection de médailles des ducs Médicis, une collection de bijoux, de majoliques, d’ivoires et d’émaux.

Prix du billet : 11 €, vous pouvez réserver votre entrée sans faire la queue ici. Et voici un billet tout compris avec la visite des Offices.

Basilique de San Lorenzo

Cette église était autrefois le temple familial des « maîtres » de Florence, les ducs Médicis. La deuxième coupole en terre cuite au-dessus de la ville – légèrement plus petite que celle de la cathédrale, mais également réalisée par Brunelleschi – lui appartient. Le manque de décoration à l’extérieur est plus que compensé par le somptueux mobilier à l’intérieur, notamment les chaires en bronze et les décorations de sacristie de Donatello et les pierres tombales des Médicis de Michel-Ange.

Prix du billet : 9 €, gratuit pour les enfants jusqu’à 12 ans. Vous pouvez visiter la basilique de San Lorenzo dans le cadre d’une visite de la famille Médicis (réservez ici).

Chapelle Médicis

Il s’agit d’une sorte de chapelle commémorative rattachée à l’ancienne basilique San Lorenzo. Les Médicis choisirent Michelangelo Buonarotti comme exécuteur testamentaire, qui conçut le futur temple à l’image du Panthéon romain. La décoration sculpturale et architecturale de la chapelle reste inachevée, mais elle suscite l’admiration, même si l’aspect inachevé des chefs-d’œuvre : la Vierge à l’Enfant et les allégories des temps de la journée.

Prix du billet : 9 €. Il s’agit d’une attraction populaire, il vaut donc la peine de réserver un billet sans file d’attente sur ce lien.

Mercato Centrale

Le Mercato Centrale ou marché central est un point de repère animé à Florence. Il est situé dans un espace couvert de deux étages, récemment rénové. Le premier étage est consacré à la gastronomie italienne : fromage, jambon, huile d’olive, épices, légumes et fruits. Au deuxième étage se trouve une grande aire de restauration avec des restaurants locaux, où les raviolis, les pâtes ou le pain aux tripes sont cuits sous les yeux du visiteur, qui peut les manger sans cérémonie, directement au comptoir. 

Adresse : Via Generale dalla Chiesa, 13.

Musée Galilée

Si vous venez à Florence avec un enfant, ne manquez pas de visiter le musée de Galilée, même si, en général, il intéressera non seulement les écoliers curieux, mais aussi les adultes. On y trouve de nombreux modèles dans divers domaines scientifiques, dont un moulage d’un enfant dans le ventre de sa mère, avec des explications sur la façon d’accoucher. Des instruments astronomiques et optiques rares, des balances et des thermomètres, des cartes et des globes, tout cela éclaire non seulement les activités de Galileo Galilei, mais aussi le développement de la science en général. Seul inconvénient du musée : la connaissance de l’anglais et de l’italien ne sera pas superflue.

Prix du billet : 10 €, 6-18 ans – 6 €. Vous pouvez réserver des billets à l’avance avec un audioguide sur ce lien.

Musée Léonard de Vinci

Dans sa patrie, deux musées sont consacrés au grand Florentin Léonard de Vinci. Ne manquez pas de visiter au moins l’un d’entre eux, ou les deux, car ils sont situés l’un à côté de l’autre. Des modèles et des mécanismes en fonctionnement, d’incroyables machines volantes, des horloges perpétuelles et même une bouteille de plongée – tout cela, vous pouvez le toucher et le tourner, pour sentir comment les engrenages tournaient dans la tête du génie de Léonard. 

Prix du billet : 8 €, 5-17 ans – 6,90 €. Les billets d’entrée au musée Léonard de Vinci peuvent être achetés à l'avance ici.

Enfin, Florence possède une attraction pour les amateurs de sport : le célèbre stade Artemio Franchi, qui vaut la peine d’être visité pour apprécier l’atmosphère des matchs italiens.

Bon voyage !